A la nursery du Pré de l'Aunay...


Encore moi, Occitane, côté nursery...

Vendredi, le 18 août, je me suis creusé un nid génial, bien confortable et bien profond, dans les hortensias près du mur. Quand elle a découvert ça, maman n'a rien dit, mais depuis elle me sort en laisse... dans notre propre jardin, juste pour un petit pipi, j'ai vraiment l'air fin !


Samedi 19 août, j'ai eu mes bébés. J'ai commencé un peu après 14h, et j'ai fini vers 18h30. J'en ai six, cinq garçons et une fille. Ils sont réellement trognons. Un des garçons est un peu plus petit que les autres, parce qu'il était jumeau avec une petite fille qui est morte pendant l'accouchement.

Maman dit qu'il ne faut pas lui dire qu'il est petit, parce que comme il ne le sait pas, il fait tout comme un grand. Et c'est vrai : il est le premier pour les têtées, il pousse tout le monde, et il a une pêche d'enfer ! Maman m' a dit qu'il allait rattraper ses frères et sa soeur très vite.

Là, c'est moi avec le sourire, comme dit maman.

Bon, OK, je vais très bien, et mon vétérinaire m'a dit que j'étais une belle grande fille.

Mais vous ne trouvez pas que le sourire a l'air un peu fatigué ?

Parce que maintenant, c'est pas tout ça, mais qui est-ce qui va devoir s'occuper de tout ce petit monde-là, hein ?


Là, les bébés ont deux jours. Ils grossissent à vu d'oeil, et ils passent presque la moitié de leur temps à têter. Le plus dur, c'est de s'assurer que je ne me couche pas sur l'un d'entre eux... remarquez, ils piaillent à plein poumon dès qu'ils sont dérangés, des vrais alarmes !

Regardez-moi ça ! Quel boulot !

Il y en a partout, ils roulent et déboulent... et repartent à l'attaque.

Pendant ce temps-là, mon plus petit est venu faire un calin dans mes pattes.

Il n'est pas fou : il passe au bar avant tout le monde, et il a fini quand les autres morphales se précipitent, alors, il vient faire la sieste.


 

 

Et voilà le travail... 5 jours, et déjà craquants ! J'ai l'impression que maman passerait ses journées à les regarder. Heureusement qu'il y en a une qui a les pieds sur terre, ici, parce qu'ils ont l'air d'anges, vu comme ça, mais ce sont tous des morphales !


3 septembre. Nous venons d'arriver à Lyon, dans notre nouvelle maison. Papa était parti quelques jours avant pour préparer l'enclos pour mes bébés. Le voyage était plutôt bien : maman avait mis les bébés sur des mini vet-beds dans des paniers à linge, et j'étais couchée tranquille à côté. Maman s'est arrêtée deux fois pour que les gloutons puissent boire, et ils ont bien dormi le reste du temps.

C'est un de mes garçons... ils ont juste quinze jours.

Je crois que maman est au moins aussi fière d'eux que moi. Ne leur dites pas, mais je crois que toute la famille est gâteuse !

Le ventre plein, le regard dans le vague, et bien câliné, c'est byzance, vous ne trouvez pas ?


Trois semaines, les dents commencent à pousser, maman a décidé de commencer à donner de la pâtée aux petits monstres deux fois par jour.

Alors là, ça vaut le spectacle ! Il y a ceux qui trouvent le truc tout de suite, et qui s'en sortent juste sales... mais heureux, comme vous pouvez constater. C'est mon tout petit, ici, déluré le coco, il ne rate pas une occasion de s'éclater !

Et puis il y a celui qu'a encore rien compris, et je ne sais qui finit le plus couvert de pâtée, entre maman et l'affreux jojo ! Misère, ça me fait trop rire... et c'est cool : c'est moi qui lèche le plat. Autant vous dire aussi qu'il n'y a pas besoin de me prier pour débarbouiller tout le monde !


Attention, photos classées... "X". C'est drôle, ces deux-là sont toujours fourrés ensemble, la seule fille et le petit gars qui a perdu sa jumelle. Ils se sont pris d'amitié et dorment tout le temps ensemble. Un lien spécial... Peut-être le caractère : des indépendants le reste du temps... mais inséparables au premier bâillement !

 


Maintenant, les p'tits loups ont cinq semaines... je partage beaucoup plus le travail avec maman. J'ai l'impression que dès qu'ils sont réveillés, maman passe son temps à nettoyer, préparer à manger... et ils mangent comme des cochons ! Heureusement, il fait beau, et ils passent leurs après-midis dehors sur la pelouse.

Les voici, en pleine action... enfin presque ! Si vous voulez vous amuser, il y a d'autres photos dans la page de photos pour rire. Ici, c'est presque des photos "officielles".

 

Et déjà un petit côté chien de chasse... même si pour le moment, c'est la chasse aux sauterelles!


Et ça grandit encore : un peu plus de 7 semaines... hier, maman a emmené les p'tits loubards chez le vétérinaire pour les faire tatouer et vacciner. J'étais pas très fière de les voir partir, et j'aurais voulu y aller avec eux. Mais maman a été très ferme, elle m'a dit de ne pas m'en faire. N'empêche... j'étais contente quand ils sont revenus !


Maman m'a expliqué qu'il fallait que je joue avec mes bébés... même pas besoin de me le dire. Je sais bien, moi, qu'il faut jouer avec eux. D'ailleurs, j'aurais plutôt certaines facilités, pour ce qui est du jeu, si vous voyez ce que je veux dire ! Eh oui ! Etre ou ne pas être Golden, on ne se pose même pas la question...

On joue à se cacher dans la petite maison...

L'auras...

L'auras pas ...