Journal de maternité...

Depuis que je n'ai pas pu aller au Championnat de France à Longchamp parce que j'étais en chaleur, jusqu'à maintenant où mes p'tits loups partent dans leurs nouvelles familles, maman a beaucoup écrit à ses copains et copines pour donner de mes nouvelles. Elle a bien voulu recopier ses mails sous forme de journal, pour vous en faire profiter... amusez-vous, ça vaut le détour !

Lundi 20/6/00

Bonjour !

Alors ?

Je suis allée chez Emmanuelle (notre véto préférée, je traduis pour ceux qui ne savent pas) pour le test de progestérone de Tan hier matin à 11h30 -précis, hein ?- et le verdict est tombé : elle est cuite juste à point, faut y aller maintenant.

Je suis donc repassée par chez nous, le temps de jeter une tranche de jambon entre deux tranches de pain et d'attraper une gamelle et de l'eau pour la petite, ... j'allais oublier : et de téléphoner à Marie-Noëlle pour lui annoncer mon arrivée, bref, j'ai pris la route pour le Berry. Un tout petit trois heures plus tard, j'y étais. Le temps de garer la voiture à l'ombre sous un gros arbre, nous avons emmené la demoiselle dans une petite pièce fraîche de l'autre côté de la maison, puis Marie-Noëlle est allée chercher le beau suédois, et autant te dire que nous avons fait dans la plus pure simplicité, je ne me souviens même pas qu'ils se soient dit bonjour ! Marie-Noëlle m'a demandé de féliciter Emmanuelle pour ses tests d'ovulation, et le gain de temps et d'énervement qui vient avec. Marie-Noëlle visait plutôt 18 à 19 jours de chaleurs, comme les sur et mère de Tan. Je lui avais dit en rigolant samedi que Tan était tombée dans une famille de rapides et qu'elle avait dû s'adapter... et elle a dû penser que j'étais à moitié folle. Résultat : 13 jours. Merci le test de progestérone, sinon, je serais revenue dans 6 mois !

Bref, tout s'est bien passé, et notre fifille est donc, selon toute vraisemblance, enceinte du beau suédois. Voilà, je suis rentrée à 8 h du soir, et Tan en avait vraiment marre : elle a passé 7 h à rouler + 1 h à attendre dans la voiture tout compris.

Salut !

Sophie & Cie

20/7/00

Bonjour tout le monde !

Y a plus qu'à s'organiser pour le déménagement qui va se trouver très légèrement compliqué par le fait que nous aurons les BB de Tan, et que je ne veux pas qu'elle voyage avec Jessy (notre Rottweiler de 6 ans, pour ceux qui ne connaissent pas).

Je crois que nous n'avons pas encore bien réalisé dans quelle galère nous sommes embarqués. Et on croise les doigts !

Demain, Tan passe sa première visite de maternité avec écho. Mais cette fois, je peux vous dire qu'elle a ses BB. A quatre semaines et demi, elle a déjà le ventre qui grossit. Nous en saurons sans doute plus demain, je vous ferai signe.

Je vous embrasse toutes et tous, et caresses aux collègues chiens.

Sophie & Cie

24/7/00

Bonjour, tout le monde !

Bon, donc, 1ère visite prénatale de Tan chez sa gynétérinaire préférée, Emmanuelle, vendredi dernier. Laquelle m'a dit qu'elle n'avait pas besoin de son échographe pour me dire que Tan est enceinte jusqu'aux yeux... moi non plus, remarque ! Pauvre fifille, à quatre semaines, elle était déjà dodue, à presque cinq, elle est déjà bien tendue, dans quel état elle va être à la veille de la naissance ? Emmanuelle, qui a quand même fait l'écho de contrôle pour voir si tout allait bien là-dedans, m'a dit qu'il y avait du monde, et que cela serait probablement une belle portée. Merci, dieu des chiens, pour les nuits à épisodes que je vais me payer d'ici trois quatre semaines, je crois que je vais tout de suite aller prendre de l'avance... et je viens de passer une commande chez XXX pour satisfaire les appétits féroces de ces petits bouts de carnivores. Christine a gardé toutes les stats de ses naissances de labs depuis le début, et elle m'a été d'une aide précieuse sur les mathématiques alimentaires qui m'attendent. Bon, enfin, comme ce n'est pas dans ma nature de prévoir le pire tant qu'il n'est pas là, je pense donc fermement que maman et les miniatures étant en bonne santé, ça devrait aller tout seul. On va juste être prêts au cas où. Et puis Emmanuelle a judicieusement calculé -sans faire exprès- ses vacances pour être de retour trois jours avant la date fatidique, donc, pas de panique.

Pour le reste de notre vie, car, si si, nous avons une vie à côté des chiens, tout se goupille pour le mieux. Déménagement confirmé pour le 30 et le 31, et moi, je partirai tranquillement avec Julie, Tan et ses petits cochons le 2 ou le 3, pour qu'elle arrive au calme... disons au plus calme possible dans les circonstances !

J'embrasse tout le monde chaleureusement, avec caresses et papouilles à répartir généreusement.

Sophie & Cie

31/7/00

Salut !

Tan grossit de plus en plus. Demain, XXX me livre la nourriture extra plus pour future mère, et Tan passera à la formule énergie. Elle a radio samedi 5/8 pour compter les BB.

Je vais aller m'occuper de construire un "parc à BB", et Christine me fait cadeau de sa boîte de mise-bas. Il faut aussi que j'essaye ma lampe à poulets... imagine que l'ampoule ne marche pas juste au moment de la brancher, j'aurai l'air fin... surtout qu'on ne sait ni quel jour ni à quelle heure on va en avoir besoin !

Bises et papouilles à partager équitablement.

Sophie & Cie

3/8/00

Bonjour tout le monde !

Ca y est, Occitane et moi avons un site internet.

Bon, d'accord, c'est juste une petite paginette pour se mettre en train, et pour avoir une adresse de site à imprimer sur la carte de visite et dans le Yearbook du Retriever Club. Ca va s'arranger au fur et à mesure... mais c'est déjà ça. On va pouvoir y parler des BB.

Je remercie toutes les bonnes âmes qui voudront bien faire un commentaire.

Bises à tous.

Sophie

5/8/00

Bonjour, tout le monde !

Ce matin, radio de Tan pour compter les BB.

On peut tout juste en deviner 7 ou 8... mais ce n'est pas très évident, car les squelettes sont encore un peu jeunes, et pas assez denses, et ils ressortent à peine, et il est certain qu'il y en a planqués dans le fond, près du radiateur, mais on ne peut pas les voir. De plus, Tan n'est pas grasse, et ça gène l'interprétation car cela ne sépare pas assez bien les organes internes, dixit la véto qui a fait la radio.

Re belote dans une dizaine de jours, cette fois, avec Emmanuelle... en espérant qu'ils ne seront pas tellement nombreux et tassés qu'on ne lira que ceux dont la tête dépasse dans la foule, ce qui est le risque quand on fait la radio tard !

Bon, enfin, on verra bien. Le principal, c'est qu'ils finissent par sortir de là pour se faire connaître, dans l'ordre et dans le calme de préférence.

Sinon, rien, Tan va bien, mais on sent qu'elle commence à trouver ça lourd, et elle guigne les places assises. Dire qu'il y a encore deux semaines à tirer... elle ressemble déjà à un ours polaire !

Au fait, moi aussi, j'étais genre montgolfière quand j'attendais les filles, c'est peut-être de famille... ! Je la plains quand même un peu.

Plus de news dans un prochain numéro.

Bon week-end tout le monde, avec bises et papouilles.

Sophie et son nounours blanc

11/8/00

Salut les filles !

Tan s'arrondit en fait plus doucement que je ne pensais, comme si elle avait fait sa poussée de montgolfière un peu en avance. Nous sommes à 10 jours seulement de la nuit -...il paraît que statistiquement, c'est de nuit et au café qu'on fait les accouchements de chiens- fatidique, et elle est quand même lourde, mais enfin, pas tellement considérable encore. Mais il reste 10 jours, et ça peut venir très vite aussi.

Je retourne voir Emmanuelle mercredi prochain pour une dernière radio, et peut-être me fera-t-elle une écho dans la foulée. Je vous tiendrai au courant des résultats, évidemment.

Salut, bises et papouilles, comme d'hab'

Sophie

16/8/00

Bonjour, tout le monde !

Je reviens de chez notre véto préférée.

Radio faite. Comptage : 9 visibles très nettement, 1 peut-être, +/- 10% d'erreur, dixit Emmanuelle.

Ils sont bien gros, et semblent en parfait état.

Une tentative d'échographie en a montré un bien vivace... mais la chienne n'a pas beaucoup de gras et le contraste est difficile, et ils sont bien tassés, donc on n'a guère pu en voir plus.

Maman se porte bien, et les préparatifs s'activent, car nous estimons la naissance pour la fin du week-end.

Rien de plus à signaler pour le moment.

Je vous tiendrai au courant de l'imminence et du déroulement de l'heureux événement, comme si vous y étiez... ce qui ne sera pas drôle pour les professionnels, mais amusera ou distraira peut-être les autres.

Bises et papouilles à répartir.

Sophie

20/8/00

Eh bien voici le faire-part :

samedi 19 août de 14h15 à 18h30, Tan a mis au monde six chiots vivants. Ce fut facile et rapide. 5 mâles et 1 femelle. Il y en a un qui était jumeau avec une petite femelle qui n'a pas réussi à vivre, et il est tout petiot.

Ils sont bien vivants, et en pleine forme. Nous n'avons pas dit son poids au plus petit... et il ne s'en est pas encore aperçu, donc il pousse tout le monde et il est toujours le premier au bar. Faut dire qu'il a des facilités pour se faufiler. Bien qu'il aie un sacré chemin à remonter, j'ai bon espoir : son retard de croissance est dû au fait qu'il était jumeau, et pas au fait qu'il est fabriqué de travers. En tout cas il a une pêche d'enfer ! Comme ses oreilles sont encore un peu courtes pour faire le pli, il a les écoutilles en triangle, et il ressemble à un gremlin... une de ces touches !

La maman va bien. Nous revenons de sa visite de contrôle.

Bon, nous mettrons les photos sur le web dès que possible.

La suite des bulletins de santé dans un mail à venir.

Bises à tous et papouilles aux chiens.

Sophie

21/8/00

Salut, les filles !

Ce matin, les choses ont déjà pris leur rythme de croisière. Tan est une merveille de gentillesse et d'attention pour ses BB. Elle est calme et efficace. Elle sort volontiers pour aller faire ses besoins, donc, pas de prise de tête, elle se gère complètement. Elle resterait plutôt en lévitation que de risquer de s'asseoir sur l'un d'eux ! La seule chose qui lui manque de temps à autre, c'est de la compagnie, alors l'un ou l'autre se dévoue pour aller lui tenir la patte pendant qu'elle se laisse aller, les yeux mi-clos. Tous les BB grossissent à vue d' oeil et surtout de balance, proportionnellement tous au même rythme... Dès que le colostrum sera passé, je vais faire un petit programme de gonflette pour le petit. Mais il est extrêmement vivace et n'a pas l'intention de lâcher la rampe. Il est au bar quand les autres ronflent, mais c'est vrai qu'il prend très peu à la fois. Il est sous haute surveillance. Il n'est mis à l'écart par personne, ni Tan ni ses frères et soeur, donc je pense qu'il est dans la course pour la vie comme les autres. Juste un peu de pas de chance au départ.

Les autres sont des goinfres. La petite, et seule fille, est jolie comme un coeur, et une de ses places favorites est dans les bras de maman Tan. Je sens que ça va être la coqueluche de la nichée... pourvu qu'elle n'attrape pas le grosse tête. Mais les frères semblent ne faire aucun cas de sa féminité pour le moment !

Bon, j'ai bien gâtisé pour ce matin.

Bises et papouilles.

Sophie

24/8/00

Salut !

Côté news : RAS. Ce qui en fait de bonnes nouvelles. Le petiot fait maintenant le poids de naissance du plus petit des autres, en 5 jours. Ca me rassure, et il est d'une force incroyable pour sa taille. Je commence à être soulagée... mais je le garde sous surveillance, et je le biberonne entre les ruées générales à la banque alimentaire. Tan est TRES cool. On dirait que c'est sa 25ème portée ! Mais elle est bien dans sa tête de nature, et elle est restée celle d'avant, juste un peu occupée par moments par cette grouillante marmaille !Pour ce qui est de la santé, ils sont parfaits. Ils sont tous superbement vivants, et tellement rigolos.

Salut !

Bonne nouvelle : mon tout petit a perdu son aspect crevette, et il ressemble maintenant à un chiot golden normal... avec une semaine de retard seulement. Plus besoin de le pousser, il s'en charge tout seul, et il a pris un rythme sensiblement plus élevé. Il ne rouspète presque plus, et je pense qu'il est mieux dans sa petite peau poilue. OUF !!! Parce que même si on pense que ça va bien finir, on se fait toujours un peu de souci pour ces si petites choses. D'ailleurs, si on ne s'en faisait pas, je crois qu'il faudrait arrêter tout de suite !

Sophie, Tan et les six p'tits blondinets.

04/09/00

Victoire, le tout petit vient de franchir le kilo ! à 17 jours.

Il a maintenant vraiment tout d'un grand... si on ne le voit pas à côté de ses frères et soeur qui, eux, approchent des deux kilos.

Au prochain exploit !

Bises

Sophie

05/09/00

Bonjour, tout le monde !

Comme convenu, nous avons chargé nos blondinets sur mini vet-beds dans deux paniers à linge, posés dans le coffre à côté de leur maman qui a donc voyagé tranquille sans être encombrée de marmaille collante et rouspétante. Nous avons fait deux arrêts-buffet, pour restaurer la petite classe et abreuver la mère. Nous avons eu un certain succès, et des gens voulaient même notre carte pour en acheter un dans quelques années... !!! Le reste du temps, ils ont dormi bien au chaud dans leur nid... le chauffage était à fond pour les BB, et nous avons regretté de n'être pas parties en maillot de bain, car l'ambiance était tropicale ! Comme nous avons eu une route bien dégagée, nous avons pu rouler à bonne allure et faire le trajet en 5 heures.

Maintenant, ils vivent dans un "enclos" construit pour eux, dans la cuisine. La caisse de mise-bas est restée derrière... on n'est plus à la maternelle, quoi ! La lampe à "bronzer" est aussi définitivement éteinte... et il n'y a pas de trace de hâle sur la nichée, qui est de la couleur de papa, soit blanc de blanc. Par contre, les truffes et les gommes sont noires d'encre. Ils sont, bien sûr, tous à croquer, et on ne se lasse pas... sauf la nuit quand l'un ou l'autre déclenche sa sirène d'alarme. On leur pardonne, vu leur jeune âge... mais on peste quand même un peu contre l'extraction brutale d'un sommeil profond et réparateur. Enfin, surtout moi, car je suis la seule à me lever. Il semblerait que les autres n'entendent rien... ça me rappelle vaguement quelque chose : quand j'avais des crevettes à moi qui pleuraient la nuit, heureusement, pas souvent. Là, avec six d'un coup, pensez bien qu'il y en a toujours un pour se rappeler à mon souvenir ensommeillé.

Ils commencent à marcher, alors, ça c'est rigolo. C'est encore château branlant. Mais ça leur permet de s'initier à un début de propreté, car ils tâchent depuis une semaine déjà de ne pas inonder leur nid. Braves petits !

Pour les photos, il faut aller sur le site.

Je fais une grosse bise à tous les deux'pattes, plein de caresses à tous les quat'pattes.

A bientôt avec la suite du feuilleton, pour ceux qui veulent.

Sophie

11/09/00

Bonjour, tous !

Les BB de Tan grossissent plus vite que la musique, et ils sont passés à la "bouillie"... oh que c'est sale, et comme ils savent s'y prendre pour en mettre partout. Entre celui qui veut à peine y toucher parce que ça ne vaut pas le lait de maman, et celui qui syphonne la tête dans le bol en dessous du niveau de la mer et en apnée, j'ai toutes les variétés... et un change à chaque repas ! Mais c'est qu'ils commencent à avoir des dents, et Tan y regarde à deux fois avant de se faire attaquer par ses six pirannhas. Elle est gentille, mais pas maso, et elle fait ce qu'il faut à condition qu'il n'y ait pas d'abus. A part ça, il fait chaud, et ils préfèrent s'étaler sur le carrelage, alors ils réaménagent leur enclos régulièrement.

Je n'ose plus parler du tout petit qui est maintenant un petit costaud, doublé d'un petit malin, avec une nette préférence pour notre unique fifille. Ils dorment toujours ensemble, ces deux-là ! Il a une bouille absolument craquante... et c'est lui qui fait la vedette à la pâtée sur le site internet. Parce qu'il le vaut bien... !

A bientôt donc.

Bises et papouilles à démêler et distribuer à qui de droit.

Sophie

13/09/00

Bon, les BB. Eh bien ils ont tous eu leur permis de manger tous seuls, donc je ne suis plus tartinée de la tête aux pieds (j'exagère un peu ?), mais bien sûr la période passoire est arrivée, et Tan ne peut plus faire barrage aux multiples petites rivières... donc c'est moi qui m'y colle. Le léger problème est que comme il a fait chaud ces derniers temps, ils ont tous décidé de dormir dans leur future... toilette qui est en carrelage, et d'aller faire leurs besoins dans leur ... terrain de jeu, sur leur bulgomme. Heureusement, j'ai une porte qui peut isoler les deux, pour des besoins de nettoyage, donc je peux les coincer où je veux. Mais ils ont l'air tellement confortables, étalés de toute leur peau trop grande sur la fraîcheur du carrelage que je n'ai pas le courage de les déloger pour le moment, et c'est la machine à laver qui mouline à longueur de journées ! Cette affaire va me coûter une fortune en sopalin et en lessive !

Ah si seulement j'avais pu faire ça à la maison, je veux dire avant qu'on déménage... parce qu'élever des petits monstres dans une cuisine de A à Z, c'est galère. Autant vous dire que la prochaine maison sera choisie aussi en fonction de ça !

Bises à tous, à deux, quatre, ou plus de pattes.

Sophie

19/09/00

Bonjour, tout le monde !

Voilà, nous frisons les quatre kilos, et nous sommes de gentils pépères et fifille. Nous mangeons plus proprement qu'avant, mais l'eau nous a posé des problèmes au début : c'est froid, ça mouille, ça vous remonte dans le nez, et ça n'a le goût de rien. On s'y fera quand Tan ne voudra plus ouvrir le bar. Le petit frère rattrape son retard à toute allure, et lui frise les 3 kilos. Pour le moment, il est moins poilu que les autres qui sont équipés pour le Pôle Nord , et il a une bouille totalement craquante. Il se fait souvent engloutir dans la mêlée, mais il doit avoir un ancêtre joueur de rugby, car il y retourne bille en tête. Ils courent, essayent de galoper/sautiller, ça fait plutôt lapereau comme démarche, ils pratiquent assidûment la pyramide canine, avec plus ou moins de bonheur, surtout quand les "porteurs" font la pause syndicale. Hier après-midi, ils sont allés pour la première fois prendre un bain de chlorophylle, ça leur a bien plu, et Tan est retombée en enfance... en jouant avec eux. Ils viennent de toutes leurs petites jambes quand on les appelle... je sais que le rappel est le point faible du golden, mais c'est de la mauvaise volonté, parce que petits, ça marche très bien !

Voilà, on en est à un stade où les changements physiques se font plus lentement, mais les caractères se différencient et c'est passionnant à observer (j'écris pour un public varié composé en partie de néophytes !).

Evidemment, côté boulot, y a le compte aussi. Ca m'a toujours fait rire les gens qu'on croise dans la salle d'attente du vétérinaire et qui vous annoncent la bouche en coeur qu'ils feront faire une portée à leur petite chérie avant de la faire stériliser, pour qu'elle ne soit pas perturbée... Je ne m'attends pas à un ralentissement de la charge de travail dans les semaines à venir, j'ai plutôt l'impression qu'elle augmente avec la taille des passoires. D'autant plus qu'il me paraît indispensable que nous puissions accéder à notre cuisine sans masque à gaz, et sans tomber raides, alors, c'est le balai et la serpillère à tout bout de champ... on ne pourra pas dire qu'ils n'auront pas été tenus propres et désinfectés, mais la prochaine fois, PAS DANS LA CUISINE !!!!!

Voilà pour cette fois-ci.

Je vous fais tous la bise, et des calins à tous vos zanimaux.

Sophie

27/09/00

Bonjour tout le monde !

Quoi de neuf ? Ca devient lourd à trimballer, tout ce petit monde. Ils prennent des forces à une vitesse record.

La semaine dernière, ils ont regardé le judo des jeux olympiques, et ils veulent tous faire leur David Douillet : koka, wasa-ari et ippon, clés, étranglements et travail au sol n'ont plus de secrets pour eux... et je vous garantis qu'ils s'entraînent dur ! C'est amusant que les jeux collectifs se sont peu à peu transformés en combats singuliers... ils ont trop regardé le judo !

Sinon, ce sont des amours de BB goldens... et il semble qu'ils s'écartent peu à peu de la teinte cachet d'aspirine pour devenir légèrement crème... à la vanille, légère, très légère !

Sinon, le temps est au beau depuis longtemps maintenant, et ils passent leurs après-midis dehors, une fois que l'herbe a essuyé sa rosée matinale. Ca leur fait le plus grand bien, et depuis, ils font leurs nuits sans broncher ! Pourvu que tout cela dure !

Les nouvelles deviennent de plus en plus rares, normal, les changements sont plus lents aussi. Ce sont surtout les caractères que j'observe maintenant, pour savoir comment mieux les dispatcher. La fille me plaît toujours, mais elle n'a pas sa langue dans sa poche, et elle a un tempérament ! C'est vraiment trop drôle de regarder évoluer cette petite société en réduction !

Bises à tous

A la prochaine fois

Sophie

18/10/00

Salut !

OK, j'écris pas souvent. Faut dire que je n'ai pas trop grand-chose à raconter, en fait. Les BB grossissent tranquillement, et le nettoyage en cadence. Enfin non, ce n'est pas totalement exact, en fait, ça a augmenté régulièrement jusqu'à un certain point, et maintenant, c'est un plateau. Ce qui fait pas mal quand même. Ils ont des plages peut-être un peu plus étendues de siestes, mais quand ils sont réveillés, c'est pour plus longtemps aussi. Et ils ont une frite pas possible. Quand tu mets un pied dans la cage aux fauves, tu es littéralement assaillie de tous côtés, avec une énergie dynamique, et les dents qui vont avec. Côté griffes, heureusement que j'ai une bonne paire de ciseaux ! Vaut mieux éviter les pulls, ça leur fait des échelles pour grimper. Les lacets sont un incontournable, et quand tu repars, et que tes pieds sont couverts de milliers de chiens, faut pas marcher dessus (sur tes lacets), parce que si tu tombes dans la fosse aux lions, tu n'es pas sûre de ne pas avoir besoin d'un chirurgien esthétique. Ils ne sont pas méchants, bien au contraire... c'est leur affection qui fait des dégâts.

Heureusement, pris un par un, c'est plus gérable. Ils commencent par faire leurs timides, mais ils ont vite fait de passer à l'exploration active, très gastronomique également, surtout en ce qui concerne les fils électriques, la serpillière (ils ont une passion pour la serpillière et le balai), et le tapis des grandes (Jessy et Tan), ainsi que les boutons de bois de la desserte de cuisine, et ses pieds, accessoirement. Je les prends souvent un par un pour les sortir de leur paquet de frères et soeur et pour les déniaiser un peu : télévision, aspirateur, Jessy (c'est la Rott, pour ceux qui ne la connaissent pas, une maîtresse femme, pas très indulgente avec ceux qui ne filent pas tout doux, mais elle les aime beaucoup, et elle fait des efforts invraisemblables de gentillesse et de douceur, donc ça se passe sans accrocs, et sans crocs non plus), les filles (Julie et Steph) qui se crêpent le chignon, la vie de famille, quoi ! Ça ne les impressionne pas beaucoup, ça les surprend tout au plus au début. Du petit futé jusqu'au patapouf, ils sont tous bons pour le service !

La chose la plus difficile ces derniers temps a été l'extrême mauvais temps que nous avons connu : de la pluie sans discontinuer pendant une bonne semaine, et l'humidité qui empêche tout de sécher. J'ai été contrainte de leur mettre un peu de chauffage pour qu'ils puissent sécher, tout simplement... parce que leur bol d'eau leur sert aussi de bain de pieds, bain de siège pour certains même, de pataugeoire, bref d'aquaboulevard, agrémenté de jeu de bowling. Et la fourrure polaire mouillée par 200 % d'humidité dans l'atmosphère, vous savez aussi bien que moi que... ça sent le chien mouillé ! Les seuls que ça n'a jamais dérangé, et que ça aurait même encore un peu énergisé s'il en était besoin, c'était les six galopins. Mais je ne leur demande pas toujours leur avis !

Il y a une chose dont j'ai été très fière, et qui a complètement bluffé le véto, c'est leur comportement pour les tatouages-vaccins. "Tiens-le bien, il va se débattre", dixit le véto à son assistante. Il n'y en a pas un seul qui ait même seulement esquissé un mouvement ni une plainte. Le suivant attendait son tour, assis sur la table de torture, sur son petit (ou gros, selon le cas) derrière, plutôt intéressé, en fait, et pas inquiet pour deux sous, d'un calme olympien. Mais les Goldens ont de qui tenir, ils sont un peu britannique d'origine, n'est-il pas ? Ils en ont le flegme, en tout cas !

Voilà. On approche de la fin de l'histoire. Des familles sont venues les voir, et les choisir, il y en a déjà trois qui ont fait craquer des petites filles et des petits garçons, de 2 à 56 ans !

La fille, je la garde, on verra dans six mois ce que cela donne, et on avisera. Au fait, son nom, c'est Real Delight du Pré de l'Aunay. Julie et Stéphanie l'appellent Didi. Stéphanie lui donne déjà des petits cours. Ça va lui faire du bien -à Steph- parce que ça va lui apprendre la patience : je lui ai dit que si je l'entendais se fâcher, je vendais Delight ! Julie, pas folle la guêpe, attend que ça soit au point pour en profiter, en attendant, elle se contente de jouer avec.

Moi, je vois le bout du tunnel... et les grass'mat' jusqu'à 7h moins le quart ! Ensuite, on se remet au boulot. Tan va avoir droit à une méga séance de relookage, bien que nous ayons régulièrement taillé ce qui débordait trop, et ensuite, direction les bois, la flotte, et les expos.

Au fait, y a-t-il quelqu'un qui sera à Marseille ? Si oui, ce serait sympa de se retrouver à l'hôtel la veille, et d'aller dîner ensemble. Depuis que je suis loin de vous tous, et après cette longue interruption de réjouissances canines dominicales, je serai vraiment contente de vous revoir et de papoter !

En attendant, je vous fais une grosse bise à tous, et des caresses à tous les quat'pattes.

Sophie